L'atomisation de l'homme par la terreur

À propos

C'est toujours par la terreur que la pensée totalitaire s'immisce chez l'individu. Avec ce texte paru en 1946 dans la revue Commentary, Leo Löwenthal préfigure la philosophie du totalitarisme.
Alors que le progrès technologique lui a appris à suivre aveuglément des procédures, l'homme moderne, esseulé et déraciné, est devenu vulnérable. Les fascistes furent les premiers à exploiter politiquement cette pauvreté spirituelle. La terreur détruit les liens, confisque passé comme avenir, et expose aux manipulations. Frappées de stupeur, obnubilées par leur survie, les populations se retrouvent dans un état de dépendance infantilisant. Aujourd'hui, ni le terrorisme d'État, ni le terrorisme tout court, n'ont disparu. La lecture de Löwenthal s'impose, afin de briser enfin l'engrenage de la terreur...

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • Auteur(s)

    Léo Löwenthal

  • Éditeur

    Allia

  • Date de parution

    08/09/2022

  • Collection

    La Tres Petite Collection

  • EAN

    9791030415070

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    14.1 cm

  • Largeur

    10.2 cm

  • Épaisseur

    0.4 cm

  • Poids

    44 g

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Léo Löwenthal

  • Naissance : 1-1-1900
  • Décès :1-1-1993 (Mort il y a 30 ans à l'âge de 93 ans)

Originaire de Francfort-sur-le-Main, Leo Löwenthal (1900-1993) est un pionnier de la sociologie de la culture. La montée du nazisme le force à fuir son pays pour New York, aux côtés d'autres philosophes comme Adorno, Horkheimer ou Marcuse. Il rejoindra après la guerre le département de sociologie de l'université de Berkeley. Spécialiste de la critique sociologique littéraire, critique du capitalisme et du postmodernisme, il est également l'une des grandes figures de l'école de Francfort.

empty