À propos

Mange-t-on pour vivre ou vit-on pour manger ? La question est peut-être mal posée. Car ce qu'il faudrait affirmer : c'est que le vivant mange la vie à pleines dents, et que vivre n'est qu'une métonymie de « vivres ». Voilà l'hypothèse de cet essai. La vie doit dès lors être pensée à partir d'un certain régime d'alimentation. Traduire Freud, pour aujourd'hui, c'est sans doute soutenir que le malaise dans notre culture est désormais alimentaire. Dégoût pour la vie, manque d'appétit pour elle, quand le vivant a en assez « soupé » et trinqué, il lui faut retrouver le goût de vivre. Comment réalimenter la vie ? Comment la vitaminer ? Comment, encore, lui donner envie de vivre, alors même que tout concourt à l'en dégoûter (terrorisme, catastrophes écologiques, famine, dépressions en tous genres) ? Cela engage l'écologie, et l'économie libidinale. Une diét-éthique reste donc à penser. Car vivre ne se peut sans quelque envie de vivre(s). Voilà pourquoi le vivant n'est que ce qu'il mange. Ce livre essaye d'interroger l'histoire de la philosophie, de Platon jusqu'à Levinas, afin de nourrir notre appétit et notre soif de vivre(s), et de nous libérer de l'ascétisme morbide, dont le nom le plus récent fut : Heidegger.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine


  • Auteur(s)

    Valentin Husson

  • Éditeur

    LES CONTEMPORAINS FAVORIS

  • Distributeur

    LES CONTEMPORAINS FAVORIS

  • Date de parution

    27/07/2018

  • Collection

    Bleue/essais

  • EAN

    9782909140353

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    206 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    190 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Valentin Husson

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Valentin Husson est philosophe. Il enseigne à l'université de Strasbourg. Il
est notamment l'auteur de L'Écologique de l'Histoire (Diaphanes, 2021, préface de JeanLuc Nancy).

empty