Discours à l'Assemblée nationale et à l'Académie française

, ,

À propos

Le 26 novembre 1974, la voix sans hésitation de Simone Veil résonne dans l'hémicycle. Elle présente à l'Assemblée nationale son projet de loi en faveur de l'avortement. Une majorité de députés y sont opposés. Les débats seront longs, houleux, teintés d'une grande violence mais son discours magistral finira par emporter l'adhésion.

Le 18 mars 2010, Simone Veil est reçue à l'Académie française. Elle y prononce un émouvant discours de réception. En réponse, Jean d'Ormesson rend un hommage vibrant à son histoire et à sa personnalité exceptionnelles, que viendra conclure Jacques Chirac.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société


  • Auteur(s)

    Simone Veil, Jean d' Ormesson, Jacques Chirac

  • Éditeur

    Points

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    14/06/2018

  • Collection

    Points

  • EAN

    9782757871355

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    110 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Simone Veil

Simone Veil est née en 1927 à Nice. Agée de 17 ans, elle est déportée à Auschwitz. Des études à l'Institut d'Etudes Politiques et à la
Faculté de droit la conduisent à entamer une carrière de magistrate. En 1974, elle entre au gouvernement comme Ministre de la Santé et
fait voter la loi de légalisation de l'avortement. Elle devient en 1979 la première femme présidente du Parlement Européen. Elle poursuit
depuis une carrière politique hors du commun. Elle a été membre du Conseil constitutionnel de 1998 à 2007. Elle a été reçue à l'Académie
française en avril 2010. Décédée en 2017, Simone Veil est entrée au Panthéon en 2018.

Jean d' Ormesson

Jean d'Ormesson, né le 16 juin 1925 à Paris et mort le 5 décembre 2017 à Neuilly-sur-Seine, est un écrivain, journaliste et philosophe français.
Il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages, allant de grandes fresques historiques imaginaires (La Gloire de l'Empire, 1971) aux essais philosophiques dans lesquels il partage ses réflexions sur la vie, la mort ou l'existence de Dieu (Je dirai malgré tout que cette vie fut belle, 2016). Il est élu à l'Académie française en 1973. De 1974 à 1977, il est également le directeur général du Figaro.

Jacques Chirac

Jacques Chirac est né le 29 novembre 1932 de parents corréziens. Après Sciences-Po et la Summer school de Harvard, il épouse Bernadette Chodron de Courcel en 1956. Ils auront deux enfants : Laurence et Claude. Libéré de son service militaire en Algérie, il entre à l'ENA en 1957, dont il sort dixième en 1959. La même année, il est nommé auditeur à la Cour des Comptes. En 1967, Georges Pompidou l'envoie en Corrèze arracher la circonscription d'Ussel à l'opposition lors élections législatives. Moins d'un mois plus tard, Jacques Chirac entame, dans le troisième gouvernement Pompidou, une carrière ministérielle qui durera jusqu'en 1974. De 1971 à 1974, il est nommé ministre dans différents cabinets, avant d'être le Premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing entre 1974 et 1976. Après avoir été élu conseiller municipal, conseiller général et président du Conseil général en Corrèze, Jacques Chirac se retrouve à la tête de la mairie de Paris de 1977 à 1995. Également fondateur du RPR (Rassemblement pour la République) en 1976, il en sera président jusqu'en 1994.
Élu président de la République en 1995 et réélu pour cinq ans en 2002, Jacques Chirac siège aujourd'hui au Conseil constitutionnel, dont il est membre de droit depuis la fin de son second mandat de chef de l'État.

empty