À propos

Ça commence parfois par une inquiétude ou un malaise. On se sent en décalage. On a le sentiment de ne pas « être à sa place ». Mais qu'est-ce qu'être à sa place, dans sa famille, son couple, son travail ? Quels sont les espaces, réels ou symboliques, qui nous accueillent ou nous rejettent ? Faut-il tenter de conquérir les places qui nous sont interdites, à cause de notre genre, notre handicap, notre âge, notre origine ethnique ou sociale ? Peut-être faut-il transformer ces lieux de l'intérieur et s'y créer une place à soi ?C. M.Cet ouvrage interroge ce qui est à la fois la formulation d'un désir personnel et un nouvel impératif social. Et si, comme nous le suggère Claire Marin, le propre d'une place était de sans cesse se déplacer, ou de déplacer celui qui croit pouvoir s'y installer ?La philosophe circonscrit brillamment un concept multiple et éternel. Télérama.Un essai remarquable, un voyage intime, philosophique et littéraire. Libération.Une réflexion pénétrante. Le Monde.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie


  • Auteur(s)

    Claire Marin

  • Éditeur

    LE LIVRE DE POCHE

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    08/03/2023

  • Collection

    Documents

  • EAN

    9782253941118

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    264 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    142 g

  • Support principal

    Poche

Claire Marin

Claire Marin est professeure de philosophie en classes préparatoires
aux grandes écoles et membre associé de l'ENS-Ulm. Ses recherches
portent sur les épreuves de la vie. Elle est notamment l'auteur de
L'homme sans fièvre (Armand Colin), La maladie, catastrophe
intime (PUF), Hors de moi (Allia ; J'ai lu) et La Relève : portraits
d'une jeunesse de banlieue (Le Cerf, 2018). Son premier ouvrage à
l'Observatoire, Rupture(s), a été un énorme succès critique et public.

empty