• « Aussitôt Atlas, du haut jusqu'en bas, fut transformé en montagne. Ses cheveux devinrent forêts, ses épaules crêtes, sa tête cime, ses os rochers. Il s'allongea démesurément, et sur lui reposait le vaste ciel, avec toutes ses étoiles. » Ovide nous entraîne aux côtés des divinités et des héros les plus célèbres de l'Antiquité. Jupiter s'affirme en tant que maître du monde, Narcisse adore son propre reflet, tandis que Persée multiplie les exploits... Aventure, amour, défis et prouesses, un monde à la fois réaliste et merveilleux s'ouvre à vous.

  • Les Métamorphoses

    Ovide

    Légende dorée, légende des siècles, bible ou génie du paganisme, voici une oeuvre qui, en douze mille vers, conte deux cent trente et une histoires de métamorphoses ; elles remontent, pour beaucoup, à l'origine du monde. Ovide, dans ces poèmes épiques et didactiques, nous a donné, des origines à Jules César, un des grands textes sur la genèse de l'humanité.
    La variété des styles, de l'horreur et du fantastique à l'élégie amoureuse, enchante le lecteur autant que Les Mille et Une Nuits. La grandeur de la Rome impériale, de l'Empire d'Occident s'y reflète. Les Métamorphoses sont l'une des sources principales de la littérature et des arts occidentaux. Comme les fontaines de Rome d'où l'eau ne cesse de jaillir, Les Métamorphoses sont à la fois un monument, et une source de la culture européenne.

  • « Ta Pénélope d'envoie cette lettre, trop tardif Ulysse : ne réponds rien, mais viens toi-même. » 10 lettres d'amour, 10 voix de grandes héroïnes éplorées, 10 explorations de la passion amoureuse.

    Liste des lettres :
    Pénélope à Ulysse - Briséis à Achille.
    Phèdre à Hippolyte - oenone à Pâris.
    Hypsipyle à Jason - Didon à Énée.
    Hermione à Oreste - Déjanire à Hercule.
    Ariane à Thésée - Médée à Jason.

  • Observez cet arbre dont les feuilles frémissent quand on le touche, ou encore cette fleur qui saigne quand on la cueille : en eux se cachent des êtres humains transformés par les dieux. C'est du moins ce qu'imaginaient les hommes de l'Antiquité, qui expliquaient ainsi les mystères du monde.
    Qu' elle serve de punition ou de récompense, la métamorphose révèle le caractère de ceux qui la subissent. Gare aux orgueilleux qui manquent de respect aux dieux, comme Arachné et les paysans de Lycie: ils pourraient bien finir chargés en araignée... ou en grenouille !

    Les dix-sept récits rassemblés dans ce recueil rendent accessible l'univers merveilleux de cette oeuvre millénaire, dans une traduction moderne et fidèle au texte latin.

  • En l'an 8 de notre ère, Ovide doit s'exiler sur ordre de l'empereur Auguste. Il ne reviendra jamais à Rome : il mourra à Tomes à l'âge de soixante ans. Durant près de dix ans, il écrira aux siens, à l'empereur, et ses lettres sont parmi les oeuvres les plus poignantes que la littérature ait produites : d'abord «Tristia (Les Tristes)» puis «Epistulæ ex Ponto (Les Pontiques)». Cris de douleur, d'amour, de révolte, ces poèmes épistolaires parlent aujourd'hui à tous les êtres qui ont connu ou connaissent l'exil - qu'il soit directement imposé par le pouvoir ou rendu nécessaire pour préserver sa vie.

  • Le but, atteignez-le en même temps ; c'est le comble de la volupté, lorsque, vaincus tous deux, femme et homme demeurent étendus sans force.
    Voilà la conduite à suivre, lorsque le loisir te laisse toute liberté, et que la crainte ne te contraint pas à hâter le larcin d'amour. lorsqu'il y aurait danger à tarder, il est utile de te pencher de toute ta force sur les rames et de donner l'éperon à ton coursier lancé à toute allure.

  • « Romains, si quelqu'un parmi vous ignore ce qu'est l'art de l'amour, qu'il lise mon poème pour s'y instruire et apprendre à aimer. ».
    Brillant par son humour et sa modernité, L'Art d'aimer rencontra dès sa parution aux alentours de l'an 1 apr. J.-C. un succès immense en témoignent des extraits retrouvés gravés sur les murs de Pompéi. Ovide s'y fait le chantre de l'art subtil de la séduction et, avec une audace extraordinaire pour son époque, dispense aux jeunes gens de Rome une leçon d'amour dans les règles de l'art. Nourri d'exemple mythologiques, de conseils et de techniques pour faire naître puis entretenir la passion dans son couple, L'Art d'aimer vaudra à son auteur d'être banni de l'Empire, avant de devenir l'un des textes érotiques les plus célèbres au monde.
    Édition présentée, établie et annotée par Sylvie Laigneau-Fontaine.

  • Métamorphoses

    Ovide

    Les Métamorphoses d'Ovide (43 av. J.-C.-17 ap.) sont pour la poésie latine une sorte de livre des records, de longueur (11995 vers évoquant ou narrant 250 métamorphoses en quelque 150 épisodes), mais aussi de variété des genres, des styles et des procédés narratifs. Couvrant toute l'histoire du monde, du chaos originel au temps d'Auguste où écrit le poète, sorte d'oeuvre-univers dont la structure labyrinthique fait un véritable et fascinant palais des mirages, « Légende dorée » ou « Vatican du paganisme », « Mille et une nuits de l'Antiquité » elles s'ouvrent sur un récit de la Genèse et s'achèvent, après un long et passionnant prêche philosophique prononcé par Pythagore (569-475 av. J.-C.), sur la promesse de divinisation de l'empereur régnant et d'immortalité du poète, après avoir offert au lecteur, sans jamais l'ennuyer, une profusion de récits épiques et de contes burlesques, édifiants, émouvants ou galants, dont la postérité n'a cessé de recycler les inépuisables joyaux.
    Olivier Sers a traduit Ovide, entreprise sans précédent, vers pour vers, en alexandrins classiques restituant fidèlement le phrasé et la frappe poétique des hexamètres latins. Pour la première fois le lecteur moderne des Métamorphoses est placé dans la situation même du lecteur antique.

  • Des héroïnes souffrent de l'absence de l'homme qu'elles aiment et qui, le plus souvent, les a perfidement abandonnées.
    Comment peuvent-elles lui dire leurs souffrances ? en inventant, pour répondre à cette question, le genre de la lettre amoureuse, à la fois monologue tragique et cantate lyrique, ovide explore le vertige des héroïnes blessées. les accents des lettres d'amour résonnent encore dans les aveux de phèdre comme dans ceux de la religieuse portugaise, ou dans les chants désespérés des divas d'opéra.

  • Après L'art d'aimer, le poète romain Ovide délivre une approche très pragmatique des moyens à mettre en oeuvre pour «éteindre une flamme cruelle et affranchir les coeurs d'un honteux esclavage».
    «Venez à mes leçons, jeunes gens trompés, qui, dans votre amour, n'avez trouvé que déceptions. Celui qui vous a appris à aimer vous apprendra à vous guérir. La même main vous apportera la blessure et le remède».

    Un manuel pratique à l'usage des coeurs brisés par l'un des plus grands chantres de l'amour de l'Antiquité.

  • 13 métamorphoses

    Ovide

    Les Métamorphoses regroupent plusieurs centaines de courts récits poétiques sur le thème de la transformation, issus de la mythologie, de l'épopée et de la tragédie. Organisés chronologiquement, ils font le récit de la création du monde jusqu'à l'époque du poète.

    Treize des Métamorphoses sont regroupées dans ce recueil. De Lycaon, l'impie osant défier les dieux changé en loup, à Daphné transformée en laurier pour échapper à Apollon, en passant par Jupiter prenant la forme d'un taureau blanc pour enlever la belle Europe, les plus belles métamorphoses sont au rendez-vous. Elles sont l'arme divine par excellence et servent aux dieux tour-à-tour à séduire, à sauver une jeune femme d'un prétendant pressant, à punir un homme malhonnête ou même à sauver l'espèce humaine.

    Ces récits, donnant une vision merveilleuse du monde, sont aujourd'hui toujours aussi entraînants - ils fascinent, comme les monstres qui y figurent.

  • L'ouvrage rassemble 14 Métamorphoses : des récits qui mettent en scène des dieux et des héros célèbres, tels Apollon, Icare ou Persée. Le lecteur y assiste, médusé, à toutes sortes de métamorphoses, qu'inspire l'amour ou qu'impose un châtiment.

    A travers ces fables merveilleuses, Ovide nous fait entrer de plain pied dans le monde légendaire de l'Antiquité.

  • Dans Folioplus classiques, le texte intégral, enrichi d'une lecture d'image, écho pictural de l'oeuvre, est suivi de sa mise en perspective organisée en six points :

    - Vie littéraire : Mythes grecs et poètes romains - L'écrivain à sa table de travail : L'amour du changement - Groupement de textes : Métamorphoses à gogo.
    - Groupement d'images : Représenter la transformation, le mythe de Daphné.
    - Chronologie : Ovide et son temps.
    - Éléments pour une fiche de lecture.

    Recommandé pour les classes de sixième.

  • Du chaos initial à l'apothéose de Jules César, 250 fables consacrées aux transformations d'hommes en plantes, animaux ou minéraux. Avec un dossier thématique.

  • Dans Folioplus classiques, le texte intégral, enrichi d'une lecture d'image, écho pictural de l'oeuvre, est suivi de sa mise en perspective organisée en six points:
    Mouvement littéraire : Le siècle d'Auguste : le temps des poètes
    Genre et registre : De l'épopée à la métamorphose
    L'écrivain à sa table de travail : Les Métamorphoses entre textes et images
    Groupement de textes : La Descente aux Enfers
    Chronologie : Ovide et son temps
    Fiches : Des pistes pour rendre compte de sa lecture.

  • Si le lecteur, qui tient en mains ce livre, n'aime pas la légèreté, l'élégance, la grâce, le badinage, s'il ignore que 1e sérieux est compatible avec la futilité, qu'il ne l'ouvre pas, et qu'il condamne son auteur comme il condamnerait les " illustres bergers ", théophile, tristan, ou encore la fontaine, marivaux, choderlos de laclos.
    Que cet improbable lecteur, que l'imagination ne concevrait pas, si de nombreux critiques n'avaient reproché aux amours d'ovide leur légèreté, sans voir leur grâce, leur futilité sans percevoir leur sérieux, que ce lecteur donc évite aussi de regarder les tableaux de fragonard et qu'il se méfie de mozart. si, malgré cet avertissement, il ouvre le livre, qu'il se réjouisse, comme il y est invité par l'épigramme liminaire, que l'édition nouvelle de l'oeuvre soit plus brève que la première.

    Aux autres lecteurs, qui aiment mozart et fragonard, les amours. apportent le plaisir, la voluptas, que le poète a éprouvé lui-même, en se jouant de tous les lieux communs et de tous les interdits pour révéler les mille et une surprises du désir amoureux et pour harceler sous les flèches de cupidon la société compassée et hypocrite qui l'entoure.

  • Tristes pontiques

    Ovide

    II y a deux mille ans exactement, en décembre 08, Ovide est exilé par Auguste aux confins du monde connu, chez les Barbares du delta du Danube. Après un long périple par les mers et les terres, le grand poète mondain va vivre huit ans entouré d'hommes vêtus de peaux de bêtes, qui ne parlent ni latin ni grec. Et il écrit, une centaine de lettres autobiographiques, que j'ai eu envie de traduire pour leur beauté, leur mélancolie, et le regard qu'elles portent sur d'autres mondes.

  • Entreprises par Ovide dès l'an 2 après Jésus-Christ, il a près de cinquante ans. Les Métamorphoses sont à peu près achevées au moment de son exil à Tomes, sur les rives de la Mer noire, où l'Empereur Auguste l'a relégué en l'an 8. Tout au long de ses quinze livres, l'épopée nous conduit des origines jusqu'au temps présent, mais le poète s'autorise des entorses à la chronologie et rien ne s'organise ici selon l'action d'un personnage unique. C'est une histoire du monde qui nous est offerte, mais revêtue d'une dimension mythique et constamment ouverte à ces métamorphoses que dicte la volonté des dieux.
    Pygmalion qui épouse la statue qu'il a façonnée et dont il s'est épris, Adonis dont le sang, lorsqu'un sanglier l'aura tué, fait naître l'anémone, Midas affublé d'oreilles d'âne par Apollon qui le punit, Iphigénie sacrifiée par son père et transformée en biche : ces métamorphoses qui, parmi d'autres, se découvrent dans ces trois livres n'appartiennent pas seulement à leur temps, et vont pour toujours marquer la culture héritée de l'Antiquité. Ces histoires que nous lisons aujourd'hui sont bien encore les nôtres. ? oe

  • Marié trois fois, époux fidèle mais ayant vécu deux longues périodes de célibat, Ovide passe pour un expert en sexualité grâce à son Art d'aimer (Ars amandi), dont le succès ne s'est pas démenti en deux mille ans grâce à sa réputation de poème « érotique ». En réalité L'Art d'aimer, écrit pendant le second célibat, est indissociable de son complément et antidote Les Remèdes à l'amour, composé à la même époque. Et ces deux ouvrages, rédigés ironiquement en forme de traités, tirent leur substantifique moelle des Amours, carnet de jeunesse datant du premier célibat, amputé par l'auteur des deux cinquièmes par rapport à sa première édition (perdue), mais foisonnant encore d'une grande variété de récits narrés avec la même froideur que si l'auteur s'était pris lui-même pour objet d'analyse scientifique. Ainsi, cette trilogie mérite bien d'être titrée de De l'amour, d'autant plus qu'Ovide y dépasse l'objectif que Stendhal se fixera dix-huit siècles plus tard : non content d'observer et de décrire le sentiment amoureux (cristallisation incluse), il le dompte, le domine, offrant à ses élèves des deux sexes, sous l'apparence d'un pittoresque et plaisant badinage, tous les éléments d'une diététique des passions résolument moderniste, libertaire et morale.

  • L´histoire de Narcisse et d´autres légendes de la mythologie grecque, telles que les raconte Ovide dans ses Métamorphoses. Dans une nouvelle traduction adaptée aux 6e.
    L´oeuvre o Le malheureux Narcisse est changé en une fleur jaune ; Jupiter se métamorphose en taureau pour séduire Europe ; Minerve, jalouse, transforme la pauvre Arachné en araignée... Des dieux qui punissent, récompensent, tombent amoureux...
    O Un ouvrage en lien avec l´objet d´étude « Textes de l´Antiquité » du programme de français en sixième (6e).
    Les thèmes o « Métamorphoses merveilleuses et fantastiques » : un groupement de textes permettant de repérer l´évolution du thème et ses variantes (d´Apulée à Harry Potter).
    O « Dieux et métamorphoses à travers les arts » : un dossier - avec des reproductions en couleurs - qui permet d´étudier des oeuvres inspirées des récits d´Ovide (céramique, bas-relief, tableaux).
    Les autres compléments pédagogiques o L´ouvrage comprend :
    - des repères sur le contexte de la pièce ;
    - des questionnaires, avec des définitions pour expliquer les notions en jeu ;
    - des textes en écho, pour construire une culture littéraire ;
    - un bilan de lecture permettant de faire la synthèse ;
    O Et, sur www.oeuvres-et-themes.com, un guide pédagogique et des fiches photocopiables pour l´enseignant.

  • écrits érotiques

    Ovide

    Après Les Métamorphoses (Actes Sud, 2001), Danièle Robert propose une nouvelle traduction de poèmes d'Ovide d'inspiration érotique ou élégiaque, à savoir les recueils Amours, Soins du visage féminin, L'Art d'aimer et Remèdes à l'amour.

    Après Les Métamorphoses d'Ovide (Actes Sud, "Thesaurus", septembre 2001) Danièle Robert propose une nouvelle traduction de poèmes d'inspiration élégiaque ou érotique, à savoir : Amores (Amours), Medicamina faciei femineae (Soins du visage fémininin), Ars Amatoria (L'Art d'aimer), Remedia Amoris (Remèdes à l'amour).

    Comme pour Les Métamorphoses, le texte est présenté en édition bilingue assorti d'un appareil de notes et d'une préface dans laquelle les choix relatifs au nouvel établissement du texte latin ainsi que les principes de traduction sont énoncés : notamment celui d'une versification qui tente de se rapprocher de la souplesse et de la fluidité du vers latin, qui rende compte de la dimension poétique du texte, de la richesse de ses images, de son rythme, de son souffle tout autant que de son contenu narratif - la fidélité à l'oeuvre originale étant éminemment liée à cette approche globale.

    Chaque recueil est accompagné d'une présentation et d'un appareil de notes.

  • Si les récits de métamorphoses furent très populaires pendant toute l'Antiquité et notamment pendant la période alexandrine, le recueil d'Ovide est de loin le plus célèbre. Écrits avant l'exil du poète, les XV livres des Métamorphoses relatent non seulement des transformations, comme celle de Daphné ( livre I) ou de Hyacinthe ( livre X), mais aussi la cosmogonie ( livre I) et l'apothéose de Jules César ( livre XV).Notre édition regroupe en trois tomes ce chef-d'oeuvre de la poésie mythologique. Le tome I contient une riche introduction qui fournit une étude documentée du genre de la métamorphose depuis ses origines hellénistiques jusqu'à Antoninus Liberalis. L'histoire du recueil et de ses traductions est présentée de manière claire et synthétique, de même que l'abondante tradition manuscrite. Chaque livre est précédé d'un résumé permettant de circuler aisément dans le texte et des notes abondantes éclairent les diverses allusions mythologiques. Le tome III est en outre assorti d'un précieux index nominum.

  • Si les récits de métamorphoses furent très populaires pendant toute l'Antiquité et notamment pendant la période alexandrine, le recueil d'Ovide est de loin le plus célèbre. Écrits avant l'exil du poète, les XV livres des Métamorphoses relatent non seulement des transformations, comme celle de Daphné ( livre I) ou de Hyacinthe ( livre X), mais aussi la cosmogonie ( livre I) et l'apothéose de Jules César ( livre XV).

    Notre édition regroupe en trois tomes ce chef-d'oeuvre de la poésie mythologique. Le tome I contient une riche introduction qui fournit une étude documentée du genre de la métamorphose depuis ses origines hellénistiques jusqu'à Antoninus Liberalis. L'histoire du recueil et de ses traductions est présentée de manière claire et synthétique, de même que l'abondante tradition manuscrite. Chaque livre est précédé d'un résumé permettant de circuler aisément dans le texte ; et des notes abondantes éclairent les diverses allusions mythologiques. Le tome III est en outre assorti d'un précieux index nominum.

  • Écrits au début de notre ère, quand naissait l'Empire, les Fastes reflètent à merveille l'ambiguïté de l'époque. Ovide nous livre ici une oeuvre fascinante où se mêlent mythologie, histoire et philosophie : le grand calendrier religieux commenté au jour le jour, les Fastes de Rome. Les fêtes se succèdent et s'éclairent au rythme du nouveau calendrier qui se constitue sous les yeux du poète : insensiblement, le temps du prince vient enlacer le temps de la Cité.

    Ovide fait alterner les genres littéraires : épisodes épiques, conversations avec les dieux, tableaux de genre, scènes comiques. Poème de l'ambiguïté, à l'image de leur époque, les Fastes sont aussi un superbe recueil de mythes à la romaine.

empty