• Chaque jour, un groupe, une minorité, un individu érigé en représentant d'une cause menace et veut censurer parce qu'il se dit « offensé ». Souvent, le procès est mené en criant à l'« appropriation culturelle », ce nouveau blasphème.
    Au Canada, des étudiants réclament la suppression d'un cours de yoga pour ne pas risquer de « s'approprier » la culture indienne. Aux États-Unis, des étudiants s'offusquent aux moindres contradictions, qu'ils considèrent comme des « micro-agressions », exigent des safe spaces, dans lesquels on apprend à fuir le débat et l'altérité. La France elle-même n'y échappe pas, où des groupes tentent d'interdire des expositions ou des pièces de théâtre... souvent antiracistes !
    Ce livre propose une autre voie, universaliste, qui permet de distinguer le pillage de l'hommage, tout en continuant à penser et à se parler.

  • Comprendre en bande dessinée les mécanismes du racisme.
    À de multiples reprises, Ismaël Méziane a vécu personnellement le racisme. En 2017, lorsqu'il visite l'exposition « Nous et les Autres » au Musée de l'Homme à Paris, c'est un véritable choc qu'il a aussitôt envie de partager. Il entreprend alors de réaliser une bande dessinée avec les deux commissaires de l'exposition, respectivement anthropologue généticienne et historienne. Sous forme de déambulation, il propose un mélange de réflexions personnelles et d'échanges avec ces deux spécialistes afin de comprendre en profondeur les mécanismes à l'origine du racisme. L'album entremêle savoir et émotions pour susciter une prise de conscience, qui reste malheureusement plus qu'utile aujourd'hui.

  • Des mots très spéciaux C'est permis de savoir des gros mots, on ne peut pas les dire à tout le monde mais surtout, il faut en dire le moins souvent possible...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Salut  ! Nous nous appelons Sarah, Tony, Alida, Cyril et Christelle... Nous avons à peu près ton âge et nous aimerions partager avec toi des petites expériences de vie. Cela te permettra d'en parler avec les adultes autour de toi, d'exprimer tes émotions, de raconter à ton tour ce que tu vis à l'école, au collège ou à la maison...  «  Quand j'ai joué mon spectacle Les Chatouilles, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui s'interrogeaient sur la manière de parler à leurs enfants de la violence, mais sans savoir comment faire. Cela m'a donné l'envie de créer, avec Mathieu Tucker, un ouvrage ludique et joyeux qui ouvre le dialogue entre les petits et les grands. »

  • Outil indispensable à mettre entre toutes les mains pour ne pas rester sur un malentendu.

    Comment expliquer les inégalités entre les hommes et les femmes ? Tout en humour et en s'appuyant sur des faits historiques et chronologiques, Soledad Bravi et Dorothée Werner, journaliste grand reporter au ELLE remontent jusqu'à l'apparition des premiers humains pour trouver les origines de ce déséquilibre. Elles nous expliquent les causes de cette inégalité, pourquoi elle a perduré au fil des siècles et persiste encore aujourd'hui et quelles injustices en découlent.

  • "Je connais une famille où lorsque le garçon a faim, les parents demandent à leur fille de lui préparer des nouilles. Elle n'aime pas cuisiner, mais c'est une fille alors elle n'a pas le choix." "Pour un monde plus équitable nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement." En 2012, Chimamanda Ngozi Adichie prononce un discours dans lequel elle évoque avec lucidité et humour sa vision du féminisme. Publié par la suite (en France, en Folio 2€), il est lu dans le monde entier.
    Ce récit vivant a été adapté par son auteure pour le jeune public. Un album à mettre entre toutes les mains, qui invite à la discussion entre enfants, adolescents et adultes.

  • Seize nouvelles qui dressent le portrait d'enfants aux quatre coins du monde qui ont tous choisi de se lever et d'AGIR !
    En Russie, Vlad lance un mouvement pour avoir moins de patates à la cantine, tandis que Nikki la jeune ballerine, en Nouvelle-Zélande, n'en peut plus de ne pas atteindre la per-fection, comme le voudrait sa mère. Sofi et Oukiok, au Groeland, rêvent de partir en vacances, tandis qu'Anousha, née dans le désert entre la Syrie et l'Irak, rêve d'un monde sans frontières...
    Leurs enfances sont heureuses ou parfois graves, leurs causes petites et parfois énormes, mais tous entament une REVOLUTION, pour réaliser leurs rêves ! Ce recueil rempli d'un esprit d'enfance grave et lumineux rappelle que la révolution, que ce soit pour avoir un tourne-disque ou le droit d'aimer qui on veut, c'est aussi et peut-être d'abord une affaire d'enfants.

  • Comme un murmure Nouv.

    "Anna a murmuré si bas que je ne pouvais presque pas l'entendre. Elle a dit : "Ma mère me frappe..." ".
    Au collège, Vera et ses amies jouent au jeu des murmures. Un jour Anna révèle un sombre secret que seule Vera entend. Le jeu cache-t-il une vérité ? Si c'est le cas, comment faire pour aider Anna ?

  • En France 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement au cours de sa scolarité, en primaire ou au collège.
    Un cahier pour comprendre quand commence le harcèlement et comment y faire face.
    - Moqueries ou harcèlement ?
    - La répétition.
    - Les différents types de harcèlement : physique, verbal, sur les réseaux.
    - Les ou le harceleur, la victime : pourquoi on peut tous être l'un ou l'autre ?
    - L'engrenage.
    - Les témoins et la peur des représailles.
    - Que faire ?
    - Le rôle des adultes.
    - Les ressources internes / externes / la loi.

    Un cahier qui s'adresse directement aux enfants dès 6 ans, avec des textes adaptés et des activités concrètes.

  • Le Manifeste des 343 a marqué l'histoire du féminisme français, et notamment la lutte pour le droit des femmes à disposer de leur corps et la revendication du droit à l'avortement. A l'origine, c'était une pétition parue le 5 avril 1971 en une du Nouvel Observateur.
    Dans ce texte rédigé et soutenu par Simone de Beauvoir, 343 Françaises, connues ou inconnues, affirment « Je déclare avoir avorté », s'exposant à des poursuites pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement car, en 1971, l'avortement est illégal en France. Cet appel à la dépénalisation et la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse ouvre la voie à l'adoption, quatre ans après, de la loi Veil. Cet acte militant, qui part de la rédaction du Nouvel Observateur, porté par le MLF (Mouvement de Libération des Femmes), sera un vrai coup de tonnerre pour l'opinion publique.

    Dans ce livre, l'histoire est racontée du point de vue de celles et de ceux qui l'ont construite, notamment celui d'une journaliste engagée, Nicole Muchnik, qui a initié et suivi cette action.

    Aujourd'hui, il est important de transmettre cette mémoire, alors que l'interruption volontaire de grossesse est régulièrement menacée ou remise en question par des groupes, très actifs sur les réseaux sociaux, répandant une propagande anti-avortement culpabilisant les femmes qui y ont recours.

  • Depuis plusieurs décennies, nous réfléchissons au sens de la féminité, à l'éducation de nos filles que nous voulons fières et émancipées. Nous luttons à l'école, dans la rue, auprès de nos familles pour tordre le cou aux clichés et leur offrir des chances égales à celles des garçons. Mais nous continuons d'élever nos fils dans le même moule patriarcal, comme si nous pouvions déconstruire le sexisme sans nous interroger sur la masculinité ! S'appuyant sur des études scientifiques et sur les témoignages de professionnels de l'enfance, Aurélia Blanc, jeune mère et journaliste, décortique les stéréotypes et rassemble tous les outils pour aider les parents à élever leurs garçons de manière antisexiste.
    Elle décrit comment nos fils, enfermés dans de vieux carcans virils, souffrent d'une vision violente de la masculinité, qui les a conduit au refoulement de leur être, de leurs sentiments et de leurs vraies envies. Adopter une éducation féministe, c'est donner à nos garçons l'opportunité de développer leur singularité et de cultiver une vraie liberté ! Retrouvez tous les conseils pour : se déconditionner du " sexisme bienveillant " véhiculé par notre environnement et notre éducation ; démanteler les idées reçues : non, les cerveaux des garçons et des filles ne sont pas " câblés " différemment, et, non, jouer à la poupée ne " rend " pas gay ! ; permettre à son garçon de vivre une masculinité apaisée : " un homme, un vrai, ça ne pleure pas " et autres injonctions viriles préconçues ; l'armer face aux pressions sociétales : " c'est un truc de fille " ; lui apprendre le respect de soi et des autres : la question du consentement, la fabrique de la sexualité.

  • Films, séries, jeux vidéo, publicités, pornographie... Toutes et tous, nous vivons et grandissons dans un monde où règnent les images. Ces images ont une influence sur ce que nous sommes, sur ce que nous pensons, sur la manière dont on vit, dont on pense, dont on aime. Et parmi toutes ces images la manière dont on filme le corps des femmes et des hommes a un impact sur nos vies. Après" Sex and the Series" et "Le regard féminin", Iris Brey décrypte la nature de ces images (qui les produit ? pour qui ? pour quoi ?) et leurs effets, explique l'importance des concepts de male gaze et de female gaze, et donne aux ados des clés pour changer de regard.

    Iris Brey est journaliste, autrice et critique de cinéma, spécialiste des représentations de genre et des sexualités au cinéma et dans les séries.

    Mirion Malle est autrice de BD. Elle a publié deux BD didactiques (Commando Culotte, La ligue des super-féministes). Elle a publié en janvier 2020 sa première BD de fiction, C'est comme ça que je disparais.

  • Agressions verbales ou physiques, menaces répétées, isolement, 12 % des élèves sont victimes de harcèlement à l'école primaire. "Mes p'tites questions - Le Harcèlement" répond de façon simple et claire à de vraies questions d'enfants, recueillies lors d'interventions scolaires, pour les aider à identifier, comprendre et réagir face au harcèlement.

  • L'actualité démontre tous les jours qu'il convient de sensibiliser les collégiens, citoyens de demain, à la lutte contre les discriminations, de leur permettre d'avoir une meilleure connaissance de leurs droits et de leurs obligations. Fréquemment vécus au collège, le racisme et le sexisme ont des mécanismes similaires : création de différences, hiérarchies et dominations. Dans ce livre, les deux auteures, spécialistes des questions de société, proposent des réponses courtes bouclées comme une petite histoire, qui forment un tout avec des illustrations et des typographies adaptées.
    À la fois ludique et pédagogique - ce qui peut en faire un bon outil pour les prescripteurs -, ce documentaire illustré, d'une belle approche graphique, s'articule autour de 50 questions, conçues en particulier pour les collégiens en classe de 6e et de 5e.

  • Ça se soigne !
    Quand on est timide, il y a beaucoup de choses qu'on n'ose pas faire ou dire dans la vie de tous les jours et on manque beaucoup d'occasions d'être heureux. Mine de rien, quand on est timide, se sentir aimé et apprécié, ça aide beaucoup à vaincre sa timidité...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au village, tout le monde ne parle que de « La furie ». On dit qu'elle pousse de terribles cris, qu'elle veut voler notre pain, qu'elle transmet d'affreuses maladies.
    Certains veulent se protéger derrière un mur bien haut.
    Pourtant, personne ne l'a jamais vue. La jeune Albertine, elle, veut en avoir le coeur net : qui est cette furie ?
    Existe-t-elle vraiment ? Elle entame un audacieux voyage dans la forêt...

  • Voici Nénette. Une petite fille avec des oiseaux plein la tête. Nénette n'est pas comme les autres et, à l'école, elle se sent très seule. Jusqu'à sa rencontre avec No...

  • « J'aime mon corps, mes doigts, mon ventre, mes jambes, mon cerveau, mon coeur, et bien sûr, mon sexe. ».

    Il n'est jamais trop tôt pour apprendre aux enfants que leur corps leur appartient.
    Un album indispensable.

  • Adé est une jolie petite fille à la peau noire, aux grands yeux bruns et aux cheveux crépus. Une chevelure magnifique et fournie, qui lui vaut néanmoins de nombreuses moqueries à l'école, les autres enfants lui disant notamment qu'ils ont l'impression qu'elle a « comme un million de papillons noirs sur la tête ». Adé aime les fleurs, les papillons, les éclairs au chocolat et poser des questions. Un jour qu'elle est en compagnie de sa mère et de ses tantes, elle les interroge donc sur ses cheveux sans cesse raillés. Grâce à elles, elle va découvrir en douceur la beauté de ces papillons endormis sur sa tête, jusqu'à leur envol final. Un ouvrage qui invite à la tolérance, l'acceptation de soi et vise à introduire un peu de diversité dans la littérature jeunesse. « »

  • Après nous avoir raconté les histoires vraies des femmes qui ont fait notre monde, Sophie Carquain s'adresse cette fois-ci directement aux petites filles à travers des conseils pour les encourager à réaliser leurs rêves et à ne jamais baisser les bras. Nous retrouvons le ton poétique et enjoué de l'autrice dans des saynètes teintées d'humour où apparaissent parfois des personnalités connues ou des déesses de la mythologie. Pour ponctuer l'ouvrage, des rubriques « Le savais-tu ? » mettent en lumière les inégalités encore flagrantes entre hommes et femmes, malgré l'avancée de l'Histoire.

  • Les enfants ont le don de poser des questions qui mettent les parents dans des situations embarrassantes.C'est quoi un migrant ? Pourquoi des gens de l'étranger dorment dans la rue ?Pourquoi des familles traversent des mers sur de petits bateaux ?Ça veut dire avoir des papiers ?C'est quoi, un passeur ? A travers de vraies questions collectées par Sophie Bordet-Pétillon dans une école primaire, les auteurs abordent de nombreuses questions sur les migrants et tout particulièrement les enfants de migrants.Pourquoi viennent-ils en France ? Est-ce que les parents qui migrent abandonnent leurs enfants ? Pourquoi doivent-ils tout quitter ? Est-ce que des enfants voyagent seuls ? Comment peut-on aider les migrants ?Le livre répond à des questions qui parfois angoissent les enfants, déconstruit certains préjugés au sujet des jeunes migrants, met en lumière les dangers traversés par les migrants et les difficultés qu'ils rencontrent sur les terres d'accueil.Un livre d'utilité public, auquel Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu Social, apporte son expérience ancrée sur le terrain.

    Ajouter au panier
    En stock
empty